87ème congrès des départements de France

Published / by LCA

Le congrès de l’Association des Départements de France se déroule en ce moment à Marseille (mercredi 18, jeudi 19 et vendredi 20). Geneviève Baraban est inscrite à ce séminaire de travail.

C’est l’occasion d’aborder les compétences des départements dans une période de contraintes budgétaires.

André Violat, secrétaire général de l’ADF, Président du groupe de gauche, Président du département de l’Aude.

 

 

De retour du Congrès des départements de France, Geneviève Baraban fait ce résumé:

Il y a des pistes de progrès dans les relations avec l’État, mais pas de solutions de fond… Il y a une attitude pragmatique néanmoins sur la décentralisation.

Annonces de ce matin par le 1er Ministre:

  • Bonne nouvelle:
    Le fonds d’urgence est reconduit mais pas de chiffres. Le minimum demandé par l’ADF= fonds 2017
  • Concernant les MNA: (Mineurs non accompagnés au nombre de 25.000) : prise en charge par l’État de la mise à l’abri des jeunes migrants mineurs non accompagnés jusqu’à l’évaluation de leur minorité. Mais attention pas budgétée pour cette année…Des négociations vont s’ouvrir avec le gouvernement pour organiser l’accompagnement des jeunes mineurs.
  • Pour les AIS ( Allocations individuelles de Solidarité). Discussion ouverte avec une ADF unanime sur la non recentralisation des AIS: des négociations vont s’ouvrir.
  • Pacte financier avec l’État ( « Pacte Girondin »): maintien des 1,2% d’augmentation des dépenses par département. Mais avec modulation par rapport à certaines spécificités… Toujours beaucoup d’incertitudes persistent donc, mais discussions relativement ouvertes. La réaffirmation de la libre administration des collectivités sera le préalable à toutes négociations dans le cadre du Pacte.

 

Share

Le patrimoine rural à l’honneur

Published / by LCA

Lundi 16 octobre au Conseil départemental étaient remis les labels 2017 de la fondation du patrimoine.

 

 

 

 

 

 

 

La mairie de Rilly-sur-Loire représentée par son maire madame Mosraive était distinguée pour la restauration de l’horloge de son église

 

 

 

Monsieur le maire de Seur quant à lui a fait remettre en état un banc d’œuvre de l’église.

 

 

Les particuliers peuvent également être aidés pour la préservation du petit patrimoine rural non protégé, c’est le cas de messieurs Henault et Beaucousin qui ont procédé à des restaurations sur maisons anciennes aux Montil.

Share

Comice agricole

Published / by LCA

Une réunion de présentation avait lieu à Candé-sur-Beuvron lundi 16 octobre afin de présenter le futur comice agricole des 15 au 17 juin 2018.

Les habitants qui se transformeront prochainement en bénévoles étaient venus en nombre ce qui est de bonne augure pour la réussite de ce comice qui sera le seul de l’année 2018.

Les commissions sous la houlette du maire Stéphane Ledoux et des conseillers municipaux sont en place et prêtes à travailler sans plus attendre…

Share

Orientations budgétaires 2018

Published / by LCA

Monsieur le Président, cher-e-s collègues,

L’an passé, à pareille époque, j’utilisais la métaphore des couleurs pour introduire mes propos. Le rose reste incontournable en octobre…Nous portons tous et toutes ce rose dans le but de rendre bien visible les actions d’ « octobre rose » menées par l’ADOC41, que nous nous devons de relayer afin de prévenir ce grand fléau que constituent les cancers du sein chez la Femme.

Les rendez-vous de l’histoire tout juste terminés, voila les rendez-vous budgétaires qui débutent pour préparer 2018.

Euréka fut une réussite pour les RDVH, Euréka est une espérance pour nos RDV budgétaires.

C’est au bon moment, dans une période d’embellie économique renforcée que vous prenez les rênes de notre Département Monsieur le Président…

Tous les indicateurs économiques repassent au vert ou presque avec une prévision de croissance inespérée à 1,8% pour cette année 2017, le moral général des Français remonte.

La diminution sensible du nombre d’Allocataires du RSA est une donnée encourageante.

Nous le savons cependant tous bien, en notre qualité de chefs de file des solidarités humaines et territoriales, tout n’est pas réjouissant ; certains de nos concitoyens vont mal et il existe toujours des déséquilibres territoriaux et environnementaux!

C’est pourquoi, la Politique départementale doit être toujours dynamique et efficace avec ses services et ses élu-es toujours plus engagés.

Notre groupe reste à la fois ambitieux et exigeant.

  • Ambitieux, par des propositions de solutions durables pour apporter le meilleur aux Loir-et-Chériens, comme nous pouvons le faire lors des sessions et lors de nos réunions avec vous Monsieur le Président. Nous continuerons aussi à soutenir toutes les bonnes initiatives avec l’engagement et l’esprit constructif qui caractérisent notre groupe.
  • Exigeant,afin que le plan d’actions 2021 soit respecté et que nos propositions soient toujours étudiées sans parti pris partisan dans le respect de nos valeurs.

 

LES ORIENTATIONS BUDGETAIRES

 Dans un contexte plutôt rassurant ces OB 2018 s’inscrivent sous le signe de la prudence. «  La prudence est l’œil de toutes les vertus » écrivait Pythagore

Prudence mais pas frilosité, les OB sont conformes aux engagements pris tant en matière d’investissement que de fonctionnement.

 Détails les plus marquants :

Les signes positifs annoncés par l’Observatoire des territoires l’année dernière sont confirmés cette année et prometteurs pour 2018, je cite « la situation économique  locale continuera à s’améliorer« . D’un frémissement, on passe à une confirmation.

La croissance continue sa progression, je l’évoquais à l’instant, avec une inflation stable. Des taux d’intérêts toujours bas favorisent les investissements et la relance.

Notre Loir-et-Cher perçoit ces résultats et la baisse du nombre d’allocataires du RSA le montre puisque nous sommes revenus au niveau de 2014 (même si on enregistre une stabilité ces dernières semaines).

Tous ces signaux sont engageants et les éléments fournis dans le document des orientations budgétaires pour 2018 nous apportent des chiffrages objectivement rassurants.

Du côté des dépenses de fonctionnement, une hausse prévue de 2% montre une bonne maitrise du budget, notamment des Ressources humaines (+0,6%), et cela malgré une enveloppe exceptionnelle pour résorber le retard pris dans le traitement des dossiers de demande d’allocations des personnes âgées et des personnes en situation de handicap.

Concernant les recettes, des inquiétudes demeurent pour les dotations (FNGIR et DCRTP) et les compensations fiscales. Cependant, de bonnes nouvelles sont attendues pour les autres recettes, avec des hausses parfois relatives (DGF, DGE, CVAE, IFER) et d’autres plus conséquentes (DMTO, TSCA, FCTVA et taxe d’aménagement).

Les recettes provenant de la fiscalité directe restent importantes, la hausse substantielle de la taxe foncière de 2016 résonne encore à nos oreilles.

Les dépenses d’investissements inscrites dans les OB sont fidèles aux engagements du Projet partagé. Nous sommes bien conscients des efforts d’emprunt qu’elles engendrent et pour lesquels il nous faudra être particulièrement attentif dès 2019.

Du coup, globalement, les perspectives de nos capacités à agir pour la 2ème partie de mandat s’annoncent plutôt bien même si des incertitudes perdurent et en particulier sur certaines décisions de l’État à l’égard de nos collectivités.

  • D’abord, si les concours financiers de l’État ne baisseront pas, 319 collectivités dont les départements devront limiter la hausse des dépenses de fonctionnement à 1,2% par an pendant 5 ans. Nous voyons bien que cet objectif est difficilement conciliable avec nos orientations à +2% !

 

  • Par ailleurs, dans un esprit volontariste de co-construction avec l’État, nous attendons en effet des lignes claires et des propositions précises du gouvernement concernant le financement pérenne des trois allocations individuelles de solidarité (AIS) relevant de la solidarité nationale (RSA, APA, PCH).

 

Le prochain congrès de l’Assemblée des 102 Départements de France se tiendra cette semaine. Il nous donnera peut-être l’occasion d’en savoir plus dans l’intérêt de pouvoir préparer un budget 2018 le mieux approprié pour porter des politiques qui garantiront le mieux vivre de tous les Loir-et-Chériens.

Share

Le gouteux avec les mangeux

Published / by LCA

Geneviève Repinçay était jeudi 12 octobre à Candé sur Beuvron.

Dans le cadre de la semaine du goût, le grand maître de la confrérie des mangeux d’asperges et son épouse responsable de la confrérie des confituriers sont venus faire découvrir aux enfants de CE 1 et CP les différents goûts : salés, sucrés, acides et différentes boissons … autres que l’alcool bien entendu !!!!

Share

A vos marques…

Published / by LCA

Les foulées gervaisiennes avaient lieu le 8 octobre dernier… un événement toujours très apprécié par les nombreux concurrents.

Lionella Gallard, conseillère départementale du canton de Vineuil à la remise des trophées.
Share

Le vent souffle aussi à Epuisay…

Published / by LCA

Geneviève Baraban et Patricia Hannon se sont rendues à Epuisay pour prendre connaissance du projet d’implantation de 6 éoliennes. Projet pour lequel la majorité départementale s’oppose alors même qu’il a reçu un accueil favorable du Préfet de Région après enquête publique. Dans le nord du département, patrimoine ancien et construction moderne, passé et avenir s’opposent alors qu’ils sont complémentaires…

 

 

 

 

 

 

 

Lire aussi l’article de la Nouvelle République du 29 septembre

Share

La maison éperonnée…

Published / by LCA

Le mercredi 27 septembre, avait lieu l’assemblée générale pour le suivi de la restauration de la maison éperonnée a Chailles au bord de la Loire. Cette réunion avait lieu au CFA de Blois puisqu’il s’agissait de mettre en œuvre un partenariat entre l’association pour le sauvetage de la maison éperonnée, la fondation du patrimoine, le Conseil départemental et le CFA.

Share

Retour en images

Published / by LCA

Le jeudi 21 septembre à été inauguré « le collège anglais », section créée par le collège le « Prieuré » de Sambin

 

 

 

 

 

 

Geneviève Repinçay en compagnie de l’attaché culturel de l’ambassade du Royaume Uni à Paris, le directeur de l’établissement, le directeur diocésain, l’évêque, la maire de Sambin et le 1er adjoint de Pontlevoy

 

 

 

Le 22 septembre, Geneviève Repinçay était à l’Assemblée générale de Chaumont au fil du temps, association culturelle qui propose chaque mois une nouvelle animation : conférences, visites, expositions dont la renommée « ciel en Loire », exposition de peinture pendant le weekend de Pentecôte qui se tient dans le village chez les particuliers.

 

Le 23 septembre, au domaine de Chaumont-sur-Loire, Geneviève Repinçay était à l’exposition de porcelaines des dynasties Ming et Qing montrant « l influence des jardins chinois en Europe à travers la porcelaine », elle était aux cotés de l’ambassadeur de Ciné à Paris, du directeur du musée des jardins de Pékin et du Président de la Région Centre Val de Loire, François Bonneau.

 

Share

Session du 11 juillet

Published / by LCA

Après la démission de Maurice Leroy de la Présidence, c’était ce matin la session de renouvellement de l’exécutif départemental. Sans surprise, Nicolas Perruchot a été élu Président.

Voici l’intervention de Geneviève Baraban.

 

Monsieur le Président,

Au nom de notre groupe, je tiens à vous féliciter pour votre élection et pour la prise de responsabilité importante qui revient à votre fonction.

Nous avons construit avec le Président Leroy un état d’esprit et une façon de travailler basés sur le respect de nos différences et une confiance partagée, dans l’intérêt général.

Nous souhaitons vivement pouvoir poursuivre cette transformation politique…

 

Permettez-moi à présent, quelques mots en direction de votre prédécesseur que nous aurons du mal à ne plus appeler Président tant sa voix et son style si singulier ont résonné dans notre Assemblée et aux quatre coins de notre département.

Dans notre groupe, nous sommes trois à avoir fait la traversée complète des 13 ans de Présidence de Maurice Leroy : Michel Fromet, Gilles Clément et moi-même… et cinq nous ont rejoints en 2015 dans le souffle du « Loir-et-Cher Autrement ».

Inutile de vous dire qu’en 13 ans, le voyage ne s’est pas toujours déroulé en eau calme et sans surprise.

Comme vous, cher Maurice, je ne suis pas de celle qui regarde en permanence dans le rétroviseur, et je ne reviendrai pas sur les rugissements célèbres et singuliers inscrits dans les PV de certaines sessions…

Aussi je n’évoquerai  que deux images avec une  espièglerie toute féminine… Et comme dirait Confucius « Une image vaut mille mots », voyez à quoi vous échappez !

 

Deux  images des unes du Loir-et-Cher info et le mag, et du petit dernier tout juste sorti de presse. Le contraste est flagrant, vous en conviendrez !

L’image que l’on préfère n’est-elle pas celle qui nous illustre le mieux ? Ainsi les unes des Loir-et-Cher info donnent-elles le tempo  de l’humeur de la majorité de l’Assemblée et surtout de son Président…

 

Nous avions décrié la tempête sur-exagérée qui engendre la peur et la mélancolie chez nos concitoyens et appelions de nos vœux une communication volontariste mais plus juste et  modérée !

 

 

 

Le mag de l’été nous comble naturellement…Cher Maurice, sans vouloir prêter comparaison, le jeune lion serein qui prend de la hauteur sur un fond de ciel bleu, belle évocation de la Politique qui assagit et ne fait pas vieillir !

 

 

Mais qu’en conclure :

Président communiquant comme personne, travailleur infatigable et acharné, entier et sensible.

N’est-ce justement pas cette corde sensible qui a permis de faire progresser votre écoute à ces voix féminines qui ont enfin empli la moitié de notre Assemblée en 2015 ?

N’est-ce pas cette corde sensible qui vous a permis d’entendre nos voix et celles du « Loir-et-Cher Autrement » dans l’intérêt de la coconstruction des politiques de projets et de tous les Loir-et-Chériens.

 

Monsieur le Président, ces dernières années nous nous sommes retrouvés sur des objectifs communs et nous garderons, comme je l’ai dit, cet esprit constructif.

Nous veillerons à ce que soient maintenus les engagements du Département en faveur de la cohésion et de l’innovation sociales, en faveur du développement et de l’équité de nos différents territoires et pour la poursuite d’une politique d’investissements volontariste.

Nous comptons sur vous, Monsieur le Président, pour garder ce cap volontariste et innovant pour l’avenir de notre Département.

 

Share